Non, ce n’est pas facile de se préserver

Coucou les collègues chouchoux 😉

Parce que la vie a parfois des hauts et des bas assez douloureux, il n’est jamais indécent d’aller demander de l’aide quand on est dans de la souffrance. Avec le recul, je me dis que j’aurais mieux fais d’y aller plus vite, plus tôt et ne pas faire semblant que tout aller bien. Ça n’allait plus voilà. Le cœur comme une éponge – très absorbante l’éponge hein – la tête de travers et l’impossible grand écart à faire entre mes patients et mes collègues en souffrance. Eux, ne le voient même plus, qu’ils sont en souffrance, ils s’y sont fait… tellement que ça fait longtemps qu’ils sont tombés dedans. Le travail n’a plus de souvenirs, les expressions sont blasés : ça va mal et ça sera toujours comme ça… Bon, bon, bon… Continuer de lire « Non, ce n’est pas facile de se préserver »

Un instant qui répare…

Hello les collègues !

mains-soignantJ’avais envie de vous proposer un court instant de voyage avec moi. Je voyage à travers l’Asie depuis maintenant 8 mois avec Clément, mon beau brun. Et là c’est au refuge de Thabarwa, au Myanmar (anciennement la Birmanie) que je vous emmène. Plus précisément, je voulais vous emmener à la rencontre de Papa Ki. Ça se prononce Papa Tchi 😉 Ce grand père vit dans ce refuge depuis on ne sait plus trop quand… Probablement depuis qu’il ne peut plus bouger un bras, et que ses jambes restent bloquées et croisées dans la même position jours et nuits. Continuer de lire « Un instant qui répare… »