J’ai vu le film: « Une suite qui dérange »

Coucou tout le monde,

J’avais envie de vous faire un petit article à chaud, à brûle pourpoint oserais-je dire ! Il est minuit et des poussières et je sors de la salle de cinéma où je viens de voir le dernier film de Mr Albert Gore, plus connu sous le petit nom d’Al Gore. Pourquoi vous parler de ce film sur mon site ? Eh bien, justement je vous expliquer le pourquoi du comment tout de suite 😉 

L’histoire du film

Une-verite-qui-derange« Une suite qui dérange : le temps de l’action » est le nouveau film d’Al Gore. Homme politique en convalescence, comme il se décrit lui même, et fervent défenseur de la thèse du réchauffement climatique depuis les années 80. Il avait, en ce sens, sorti son premier documentaire au titre interpellant : « Une vérité qui dérange ». Evidemment, il s’agissait d’alerter le plus grand nombre sur l’état du réchauffement climatique mais aussi de faire bouger les pouvoirs politiques et de remuer une partie du monde scientifique.

Aujourd’hui Al Gore revient sur l’après de son premier film. Multipliant les constats plus catastrophiques les uns que les autres depuis. Et ce, notamment dans l’augmentation des tempêtes, la fonte des glaces et les nombreuses inondations qui en découlent ; les incendies grandissant par les sécheresses extrêmes, tout ce qui finalement ne cessent de se multiplier sur la planète et ne cessent de s’accentuer durant ces dernières années. Chaque jour des limites et de triste record sont dépassés…

Al Gore dans ce film nous emmène aussi voir les coulisses de la COP21, sur cet accord auquel personne ne croyait, et auquel encore beaucoup de gens ne croient pas. Il y sera notamment question de l’Inde qui veut faire payer en quelque sorte aux Etats Unis leur consommation excessive jusqu’à ce jour des énergies fossiles… Eux aussi prétendent qu’ils peuvent le faire ?! L’homme jouera un rôle notable si ce n’est crucial, dans l’accord passé pour amener l’Inde à renoncer au charbon et l’amener à choisir le solaire, grâce à la coopération d’Elon Musk et de sa corporation Solar City.

al-gore-soignant.jpg

Le vice président Al Gore a traversé beaucoup de déceptions après le film mais aussi après l’élection de Trump. Ce dernier balaiera la COP21 d’un revers de signature. Al Gore reconnaît que la démocratie d’aujourd’hui est prise au piège d’un pouvoir financier très puissant et qu’il sera vraiment difficile de changer ce système. Il compte, comme la planète finalement, sur notre engagement quotidien et notre éveil de conscience pour faire avancer le climat dans le bon sens. Même si on ne peut pas jouer sur le réchauffement climatique en tant que tel, car nous sommes rendus trop loin, nous pouvons jouer sur le thermostat des années à venir pour nos enfants. Et cela, n’est pas rien !

Comment je me suis sentie ?

L’intention du film est de réveiller encore des consciences sur le réchauffement climatique et de se mettre en route. On découvre des formations d’ambassadeurs de l’environnement et le désir est très fort de partager autour de ce qu’à vécu Al Gore depuis le début de son combat d’idées (de réalités). Il y a beaucoup d’informations et on découvre davantage l’homme et les pensées qui le traversent.

Je me suis sentie avant tout très concernée. La planète est notre maison et je souhaite faire ma part dans ce grand tout. J’étais contente que quelqu’un parle enfin de ce lien étroit entre les guerres de l’Afrique du nord, la dégradation de la santé, de l’augmentation du nombre et de la puissance des tempêtes, de l’immigration massive à travers le monde ET notre environnement. Rien n’est déconnecté !

al-gore-voie-du-soignant.jpg

Pourquoi je vous en parle ?

Si je vous en parle c’est parce que j’aurais à cœur de développer ce nouvel axe de santé qu’est la Santé environnementale. Je sens au fond de moi que la question de la santé n’est pas juste une question de physique, mentale et de chiffres rentrant dans la norme (tension, température, pression artérielle,…). Pour être en bonne santé cela veut dire se connecter à plusieurs sphères de notre vie et notamment notre environnement. On parle de plus en plus de l’importance de la santé, d’être à l’écoute de son corps, de ralentir. L’expression qui revient souvent est d’avoir un esprit sain dans un corps sain. Et j’ajouterais, dans un environnement sain !

Résultat de recherche d'images pour "santé environnementale"

Il y aura donc dans le futur de nouveaux articles sur la santé environnementale touchant à la qualité de l’air, à l’alimentation, aux produits ménagers, aux cosmétiques, à tout ce qui tourne autour du bricolage, de la rénovation… Un sacré programme on peut le dire 🙂 Mais vraiment passionnant et qui est vraiment motivant et valorisant puisqu’on finit par se rendre compte qu’on peut faire des choses à notre échelle et que l’impact ne peut qu’en être grandissant ! Tout cela participe à prendre soin de soi et de ceux que l’on aime.

Bref…

Voilà, j’espère que cet article vous a plu. Si c’est le cas n’hésitez pas à l’aimer et le partager ! Plus on est de fou plus on rit ! Oui parce que plus il y aura de personnes touchées par ces messages plus nous pouvons avoir notre impact, plus nous récupérons un peu de pouvoir par notre seule action locale 😉 Et ça ça fait du bien au moral de bon nombre d’entre nous qui nous sentons bien souvent très impuissants !

Gardons la foi, renseignons nous, enseignons nous, et lançons nous pour monter la première marche de la prise de conscience du lien entre notre santé et notre Terre.

A bientôt !

R.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s