La Sophrologie : mon cursus d’infirmière s’élargit !

Coucou les collègues !!!

Je me suis dis qu’aujourd’hui je pourrais vous partager mon deuxième métier. Oui parce que le premier c’est infirmière mais à plus de 5 ans d’ancienneté, nénette elle a commencé à bugger, hein ! Le côté relationnel avec les patients devenant de plus en plus étriqué et détricoté, des soins et des patients s’enchaînant à la chaîne, ce qui devait arriver arriva… Un petit burn-out qui commençait à se pointer au bout du couloir, il était temps pour moi de quitter le navire et d’amorcer un petit virage professionnel. Histoire de retrouver un équilibre dans ma vie professionnelle comme personnelle. Puisque l’un déteignant sur l’autre… Voyez ce que je veux dire, je suis sûre qu’un dessin est parfaitement inutile ^-^

J’ai longtemps cherché…

Franchement, je m’intéressais à plein de choses notamment tout ce qui tourne autour de la relaxation. Mais je n’avais pas envie de faire relaxologue, cela me donnait envie de dormir ! Alors, comme mon chéri était lui aussi en reconversion pour devenir naturopathe, je me suis penchée sur ce qu’il étudiait. Des programmes sacrément denses, très complets et pour le coup, vraiment holistique, tu vois ! Pas genre un projet de vie que tu mettras jamais en place ou à moitié faute de temps, dans ta structure de soin. Je dis ça, je dis rien ! Après moult renseignements j’ai appris que je pouvais assister à des cours. J’ai donc choisi d’étudier les fleurs de Bach et l’aromathérapie. J’ai adoré mais…

Trouver un outils pratique

sophrologieJe voulais un outils de soin qui apporte un mieux être, que je puisse pratiquer en toutes circonstances et qui soit ludique. Et ce qui me paraissait important, c’était que je puisse aussi le proposer aux enfants. Autant les fleurs de Bach c’est possible, autant pour l’aromathérapie c’est plus délicat. Et je ne sais plus très bien comment, je me suis souvenue d’interventions de sophrologues durant mon cursus d’études infirmières. Alors, je me suis dit peut-être que je devrais essayer ?!

Recherche et phase de test

Je découvre alors que la sophrologie consiste à trouver l’harmonie du corps et de l’esprit en étudiant et en travaillant sur notre conscience. La devise de cette discipline est « Pour que la conscience soit connue ».  C’est vraiment un cheminement du corps vers les émotions pour au final arriver à traverser et mieux gérer les phases de stress et les problématiques de la vie de manière plus sereine. Trouver l’équilibre quoi ! Ça m’a parlé direct !!! Du coup, je me suis mise en quête d’un professionnel pour faire le crash-test !!!

Découverte

J’ai donc rencontré Pascal Christophe qui proposait 4 séances sur un mois à 60 euros pour découvrir la sophrologie. Ce sont des séances de groupe, on était 5 (c’est pas non plus la cohue 😉 et ce sont des séances d’ environ une heure. 30 min de séance et un débriefe de 15-20 min pour partager (si on le souhaite ou pas). Il y a deux courants sophrologiques : caycédien et dynamique. Le premier travaille sur les aspects du corps et des émotions et le second courant travaille en plus sur l’intuition. Une séance quoiqu’il arrive est toujours faite de la même façon. On commence toujours debout, se recentrer dans l’ici et maintenant par un premier exercice. Ensuite on s’assoit et on passe à une « toilette énergétique » du corps. C’est à dire qu’on va passer ses mains sur nos oreilles, la tête, nos bras, nos jambes etc, pour réveiller notre corps. Tout se réalise les yeux fermés, la conscience tournée vers nos ressentis. Pour terminer, il y a un exercice pour prendre conscience de la « vivance » du corps, comment notre corps est vécu et perçu à cette instant.

sophrologie_infirmiere

Plus on avance dans le cursus et dans le temps, plus on peut affiner l’approche en fonction de la demande de la personne. Comme par exemple pour les femmes enceintes, pour les enfants à trouble de l’attention, pour les sportifs qui veulent améliorer leur performance en agissant sur la précision du geste etc. Les séances seront ajuster pour aider la personne à atteindre son objectif ou traverser l’épreuve sereinement. Le vécu des 4 séances a été fantastique pour moi et je me suis dit « c’est ça que j’ai envie de faire vivre aux gens ». Un véritable moment de bien-être accompagné d’un travail de fond. Et après discussion avec ce professionnel, je me suis dit que j’allais étudier le deuxième courant qui me semblait être un cursus plus complet et plus approfondi. Du coup, j’ai contacté l’Association Européenne de Sophrologie de Bruxelles qui travaille avec la Suisse et la France. L’obtention du diplôme se fait sur 2 ans et je vous dirais qu’il les faut bien !

Travail de forme et travail de fond

Dans ces exercices, que l’on pourrait prendre à la légère, très rapidement on se rend compte que notre corps emmagasine beaucoup d’informations. En l’occurrence beaucoup de stress et de nervosité !!! J’avais des copains et des copines qui découvraient que certaines régions de leur corps étaient insensibles, difficiles à toucher ou carrément douloureuses. Durant le cursus nous nous rendions compte combien nous ne prenions absolument pas soin de nous et que nous étions très loin d’être à l’écoute de notre corps. Pourtant les messages de ce dernier sont nombreux !!!

infirmiere-sophrologieL’apprentissage au cœur des émotions et de l’intuition a été bousculant et bouleversant pour certain(e)s d’entre nous. On a beaucoup partager entre nous, on a partagé des entraînements ensemble et c’est vraiment une expérience qui peut changer la vie ! En ce qui me concerne, l’air de rien, c’est un outils qui m’a aidé à accomplir une transformation intérieure et à choisir d’être plus heureuse. Comment ? Ben alors, ça se fait petit à petit et je vous dirais que c’est de l’intérieur que ça vient, c’est un peu l’inconscient qui, débloqué, met en route de nouvelles stratégies de vie qui nous ressemblent davantage et nous permet d’être plus adaptés à notre train de vie pas toujours facile à modifier.

Bref…

C’est comme ça que je suis devenue sophrologue et qu’aujourd’hui je vais me lancer dans une aventure de sophrologie ludique avec les plus petits. Les enjeux ne sont évidemment pas les mêmes ! Il s’agit bien plus de donner des outils et des repères aux enfants ! De faire marcher la magie de l’imagination, d’aider les enfants à canaliser leur énergie, d’améliorer leur concentration et leur mémoire. Mais aussi de leur permettre de mieux connaître leur corps et leurs émotions. Les enfants, les adolescents représentent l’avenir et d’expérience je sais que le passé de l’enfance est cette boîte de Pandore remplie de choses difficiles qui ne nous quittent pas d’une semelle jusqu’à l’âge adulte, et nous sèment bien des embûches. Alors autant que possible, je m’embarque là-dedans avec les enfants et les parents (oui parce que des fois c’est plus les parents qui en ont besoin, hein ^^) ! Je compte d’ailleurs proposer aux parents d’apprendre à masser leurs enfants, mais ça, c’est une autre histoire qui me vient de Thaïlande ! Bref TOUT UN PROGRAMME !

Sur ce, n’hésitez pas à me poser des questions, si  vous souhaitez avoir plus d’infos sur le cursus ou le déroulé des séances, à quelles situations cela convient de faire appel à une sophrologue etc… C’est avec plaisir que j’y répondrais !
En tout cas, ça me fera plaisir de vous répondre !

Je vous fais de grosses bises collègues mignons et surtout n’oubliez pas de prendre soin de vous !

R.

Publicités

10 réflexions sur “La Sophrologie : mon cursus d’infirmière s’élargit !

  1. Hello Réa, je t adresse toutes mes félicitations. Je ne suis pas surprise car cette formation te ressemble bien. Pour ma part, depuis 3 ans je pratique le yoga et le pilate 4 fois par semaine. C’est aussi de belles thérapies qui complètent bien le métier d infirmière comme la sophrologie. Je ne manquerai pas de t appeler pour des conseils. Bon courage et bonne continuation. Bisous. Nadia

    Aimé par 1 personne

    1. Coucou Nadia !!! Ah c’est génial ca 🙂 Ah mais oui appelle moi quand tu veux !!! Avec plaisir !!! Je te fais de gros bisous et a bientôt qui sait 😉 R.

      J'aime

  2. bonjour, je suis puericultrice en service deneonatalogie.laissée par l’aspect technique et tres encree dans le soutien , la relation d’aide et l’accompagnement.je pensais enrichir ma formation initiale par une technique d’aide et d’accompagnement beaucoup plus globale et moins invasive.ainsi j’ai pensé a la sophrologie.qu’en pensez vous?quel organisme de formation avez vous suivis?
    merci

    J'aime

    1. Bonjour !!
      IDE depuis15 ans en réa néonatale pédiatrique et smur pédia je suis en pleine réflexion sur 1 formation de sophrologie.
      Je cherche 1 complément pour être encore plus dans la bienveillance la sérénité et allié avec les soins de développements et soins palliatifs et rester auprès des bébés enfants ados

      Quel cursus faire ?

      J’attends avec impatience votre réponse.
      Cdlt
      Sophie

      J'aime

      1. Bonjour Sophie 🙂
        Merci de votre commentaire et désolée si je ne vous ai pas répondu tout de suite. Je pense que par rapport à votre réflexion, pour bien découvrir et mieux comprendre la sophrologie ça peut être intéressant de trouver un(e) sophrologue qui propose des séances découvertes. J’avais moi même fait cela pour être un peu plus sûre par rapport à ce que je recherchais. 4 séances en groupe de sophrologie pour 60€ et ça m’avait beaucoup aidé. D’une part à découvrir la sophrologie et d’une autre, quelle école choisir : la sophrologie caycédienne ou la sophrologie bio-dynamique. N’hésitez pas à m’expliquer un peu plus votre démarche de réflexion pour que je comprenne bien ce que vous recherchez à savoir plus un outil pour vous qui vous amène à plus de sérénité ou plus un outil à partager dans des services de palliatifs par exemple ? Avec les bébés la sophrologie n’est pas réalisable et avec les enfants il faut faire une formation en plus ou une école différente, et encore que je suis une des rares à avoir pu accéder à cette formation lorsque j’étais en Belgique, car en France la sophrologie ludique n’est pas très développée, pour ne pas dire pas du tout.
        Voilà 🙂 J’espère que je vous ai un petit peu aider et n’hésiter pas à me recontacter si vous aviez besoin d’affiner vos questions, je vous répondrais plus vite ^-^
        Rhéa

        J'aime

    2. Bonjour Cracotte,
      Merci de votre commentaire et désolée pour le retard de réponse !
      Je comprends complètement le sentiment de lassitude face au technique et l’envie d’accompagner davantage les personnes à travers le relationnel. Il est clair que la sophrologie est une technique d’accompagnement bienveillante et plus globale, mais cela veut dire aussi se préparer à laisser quelque part, une facette du métier d’infirmière. Cela c’est important d’y penser et de s’y préparer. La sophrologie est un outil qui aide à la reconnexion avec le corps avant tout, puis aux émotions. Rien que cela, c’est un travail long à initier avec les personnes. C’est un peu comme une aide psychologique parce qu’au delà de la pratique, nous écoutons beaucoup. Là il y a de la place pour cette écoute active 😉 Mon école était à Bruxelles et j’ai suivi l’école de sophrologie biodynamique. C’est la méthode caycédienne en plus approfondie. On travaille au delà des émotions : les aspects d’intuition, du rationnel et de conscience globale (corps, émotions, intuitions, rationnel) pour que chacun puisse être pleinement en accord avec lui même et avec la vie qu’il traverse en pleine conscience de qui il est dans sa globalité. C’est une véritable approche holistique.
      Voilà n’hésitez pas si vous avez d’autres questions ! Ou si vous aviez besoin d’autres précisions. Merci 🙂
      Rhéa

      J'aime

  3. Bonjour !
    Je suis IDEL et j’aimerai faire une formation en sophrologie.. est il possible de coupler les deux ? IDEL et Sophrologue ?
    J’adorerai inclure la sophrologie dans mes prises en soins et également proposer des séances hors temps de travail purement IDE pour l’ouvrir à un autre public.
    Mais également pour mon épanouissement personnel. Le fait de développer d’autres compétences, de s’ouvrir d’avantage à l’autre par le biais de la relaxation, du corps et non pas des médicaments, etc…

    Jespere à bientôt 😊

    Aimé par 1 personne

  4. Bonjour Rhéa,
    Cela fait plusieurs mois que je me dis que je veux être réellement «bien-soignante » après plusieurs années d’exercice à « essayer de faire au mieux ». Je souhaite réellement faire du bien autour de moi et ne plus culpabiliser du temps que je n’ai pas pour faire mon travail comme j’aimerais le faire. Aujourd’hui j’ai le sentiment qu’il est temps. Je vais suivre ton premier conseil et aller assister à plusieurs séances. Mais j’ai peur de me lancer, j’ai 2 enfants en bas âge et je me demandais si l’on peut réellement en vivre lorsque l’on est à son compte et si tu as de bons échos d’écoles françaises et de conseils je suis preneuse !  Je m’autorise à te faire part de mes craintes car je me suis énormément reconnue dans tes mots. Merci d’avance ! ❤️ Aurore

    J'aime

    1. Bonjour Aurore !
      Merci pour ton message ! Et oui les tournants sont difficiles à prendre, ça secoue et c’est toujours très angoissant de se demander, d’imaginer ce qu’il y a derrière ?! C’est important d’y aller en douceur et d’essayer voir si l’outils te parle. Pour en vivre il ne faut pas penser faire que des consultations personnelles. Il faut aller plus loin car les métiers de la médecine douce évolue et viennent à l’hôpital ou dans des structures de fin de vie par exemple. C’est réfléchir à quel public tu as envie de parler car cela peut aussi être en entreprise, faire des séances de groupe, organiser des stages ! Pour le moment laisse les craintes de côtés car des possibilités il y en a vraiment beaucoup 😉 Essaie, cela n’engage à rien et discute avec des professionnels tu verras que beaucoup viennent de la reconversion. Ils auront donc de bonnes infos pour toi ! Pour les écoles je n’en ai pas vraiment à conseille. C’est plutôt le style de programme : caycédienne ou bio-énergétique qui ne creuse pas les choses de la même façon. Voilà je crois que je t’ai tout dit 🙂 N’hésite pas si tu as d’autres questions et fais moi part de ton évolution quand tu repasses par là 😉

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s