Le va et vient du souffle

 

Quand j’inspire, je sais que j’inspire.

Quand j’expire, je sais que j’expire.

Quand j’inspire longuement, je sais que c’est une longue inspiration.

Quand j’expire longuement, je sais que c’est une longue expiration.

Quand cette respiration est profonde, je sais que cette respiration est profonde.

Quand cette respiration est lente, je sais que cette respiration est lente.

J’inspire, je suis une montagne,

J’expire, je me sens solide comme une montagne.

J’inspire, je me sens comme une fleur,

J’expire, je suis frais (ou fraîche ) comme une fleur.

J’inspire, je suis l’eau calme,

J’expire, je reflète ce qui est vrai.

Thich Nhat Hanh

Prenez soin de vous pour mieux prendre soin des autres.

R.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s