Évaluation de l’estime de soi

Pour rappel :

  • L’estime de moi c’est ce que je pense de moi, comment je me sens avec ses pensées, ce que je fais de ma vie avec tout ça.
  • Les carburants de l’estime de moi sont la reconnaissance sociale et ma propre reconnaissance de mes réussites.
  • Outil de liberté et d’autonomie psychologique

L’estime de soi est une forme d’intelligence du soi car elle permet de tirer le meilleur de ce que nous sommes ; permet de s’estimer même si les contextes n’y sont pas favorables, car l’estime de soi répare aussi et nous empêche de succomber. La finalité de l’intelligence de soi et de l’estime de soi, c’est la maîtrise paisible des processus d’ajustement à l’entourage.

Je vous propose ici de faire un tour du côté de votre estime de vous-même. Repérez ici le nombre de réponses positives sur le nombre de constat de situations.

  1.  Obsession de soi : je me pose des questions sur moi constamment, je sais que c’est excessif, mais je ne peux pas m’en empêcher.
  2. Tension intérieure : sentiment d’insécurité sociale, d’usure mentale.
  3. Sentiment de solitude : sentiment d’être différent, fragile, moins compétent, plus isolée et plus vulnérable.
  4. Sentiment d’imposture : se déclenche immédiatement au moindre succès, félicitations…
  5. Comportement inadéquat face à nos intérêts : se voir faire ce qu’il ne faut pas faire mais le faire quand même.
  6. Tendance à dramatiser : consiste à faire le contraire de qu’il faudrait faire pour nous même quand ça ne va pas.
  7. Difficulté à demander de l’aide : on se sent dévalorisé de demander de l’aide à autrui.
  8. Dépendance excessive des codes, normes de la société.
  9. Faire semblant : mensonge sur soi, sa façon de vivre les choses en disant le contraire de ce qu’on vit à l’intérieur.
  10. Tentation de négativisme : consiste à rabaisser tout le monde, mesquin, sombre, triste. L’idée c’est de ne pas être le seul minable. Intolérance à remettre en question ses valeurs et ses principes.
  11. Problème de remise en question : nie les responsabilités, détourne le regard…
  12. Les émotions négatives ont un caractère excessif : fait une histoire de rien, la personne est évitée au bout d’un moment.

Il n’est pas rare de se reconnaître dans plusieurs types de comportements. Vous l’aurez compris, je vous présente ici l’essentiel non exhaustif, des symptômes de souffrance de l’estime de soi.

Je vous propose alors de me suivre sur les prochaines semaines car je publierai des articles pour améliorer l’estime de soi. C’est un chemin à prendre, qui n’est pas facile mais donne assez vite des résultats. Ce qui est important à comprendre de cette évolution d’estime de soi, c’est qu’elle touche directement, au quotidien, notre confiance en nous. Elle en est un des moteurs principaux.

En espérant que vous partagerez autour de cela vos expériences 😉
Prenez soin de vous !

R.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s