La Charte de la Compassion

Des hôpitaux l’ont signé pour faire de ces lieux de soins, des endroits qui privilégient la compassion. Mais qu’est ce que la compassion ? Et quelle est cette charte ?

C’est vivre avec l’autre une expérience, en ressentant soi-même ce que l’autre vit à un moment donné. Je dirais que c’est une forme de compréhension empathique qui nous pousse à être en harmonie avec les émotions que l’autre ressent, et que nous ressentons. Cet « harmonie » est là pour nous rappeler que nous sommes humains, et que nos émotions vivent en nous et ont du sens. La compassion me pousse alors à ressentir et espérer que le meilleur arrive pour l’autre, qu’il trouve le bonheur et que la souffrance s’arrête. La pitié c’est différent. Nous sommes dans le constat de quelque chose de triste et de ressentir cette pitié, cette peine pour l’autre. On ne pleure pas avec lui, on pleure pour lui. Nous sommes dans une espece de « condescendance » comme le décrit le moine bouddhiste Matthieu Ricard. Et puis celui que je regarde avec pitié, je ne le regarde pas avec amour. Alors que la compassion est faite, a pour base, l’amour de l’autre, nous rappelle Alexandre Jollien. Dans la compassion on est « actif« , dans la pitié « nous sommes juste dans cette impatience du coeur de se débarasser au plus vite de la pénible émotion qui vous étreint devant la souffrance d’autrui, qui n’est pas du tout de la compassion, mais une défense de l’âme contre la souffrance étrangère. » (Stefan Zweig)

compassion

Après ce bref rappel, je peux vous présenter la Charte de la Compassion que près de 80 villes dans le monde ont signé pour s’engager à réfléchir chaque année de ce que la mairie peut faire pour encourager les gens à être plus dans la compassion. Pourquoi me direz-vous ? La compassion a le don de rendre les expériences en société bien plus vivables. Je m’explique. Chaque jour nous sommes confrontés à un monde qui ne nous plaît pas. Rares seront ceux qui me contre-diront ! Mais pourquoi continuer à vivre ainsi ? Je reviens à cette question que je poste souvent dans mon site : et moi que puis-je changer ? Gandhi disait : « Soyez le changement que vous souhaitez voir dans le monde ». La compassion fait partie de cette expérience là ! Et j’ajoute que nous soignants nous pouvons être d’excellents artisans de compassion. Si l’on se dit que chacune de nos actions a une répercussion dans le monde alors la compassion invite à nous abstenir d’infliger de la souffrance à autrui et pour commencer, à soi-même. Elle nous propose d’être dans le soulagement des souffrances de tous dans un esprit de justice et d’équité. Sa réalisation n’est pas impossible, ses outils s’apparentent aux Accords Toltèques dont je vous ai déjà parlé. Je vous ai déjà parlé aussi des notions d’éthique, de dignité humaine et de ses frontières en vous partageant une expérience personnelle. Eh bien c’est là, que la Charte aussi s’inscrit.

logo-300x111

Aujourd’hui c’est la journée internationale des infirmières, c’est une de ses journées où les soignants se réunissent ensemble à Paris, dans un élan de compassion pour défendre nos belles professions de soignants. C’est elle qui les soudent pour aller défendre ce qui donne du sens à nos métiers : l’Humain.

R.

Publicités

Une réflexion sur “La Charte de la Compassion

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s